Une cornemuse

Une cornemuse 16 pouces

La cornemuse est constituée d’un réservoir étanche (souvent un sac en peau animale) dans lequel de l’air est insufflé soit par la bouche de l’instrumentiste soit par un soufflet (ce qui est plus rare). L’air contenu dans le réservoir s’échappe ensuite de manière continue vers les tuyaux de bois (ébène ou fruitier) souvent formés de segments emboîtés dont l’extrémité interne possède une anche simple ou double qui produit le son.

Ces tuyaux sont, ou non, percés de trous de jeu qui, comme sur une flûte, sont fermés ou ouverts par les doigts ou par des clefs (plus rarement), afin de produire la mélodie. Quand ils sont percés de trous, on parle de « tuyaux mélodiques« , mais aussi de « tuyaux semi-mélodiques » selon leur rôle dans la production musicale. Un tuyau dépourvu de trou de jeu s’appelle « bourdon », et il donne une note continue. Il y a souvent des décorations de passementerie.